« Le Matin déboutonné » revue de poésie interculturelle de Paris 8 Vincennes Saint-Denis (archives années 1990)

Le Matin déboutonné était une revue de poésie fondée à Paris 8 au début des années 1990, entre autres par des étudiants de René Barbier qui encouragea sa création, la parraina et y écrivit  à plusieurs reprises en tant que poète, et même y dessina.

Les couvertures des numéros 1, 3, 5-6 et 7 de la revue :

(sur chaque numéro, le signe amérindien était fait à la main par tous les membres de l’équipe : Mina El Hassouni, Christophe Forgeot, Clément Gnagne, Myriam Lemonchois)

La revue a été fondée au sein du CIVD  (Centre interculturel de Vincennes Saint-Denis) grâce à l’appui d’Annie Couédel et du comité de patronage de la revue : Rui Alberto, René Barbier, Hervé Bazin, Fernand Bonifay, Bruno Cany, Jean Cathelin, Michel Chaillou, Asdrubal colménarez, Annie Couédel, Michel Deguy, Mohamed Dib, Guy Foissy, Claude FRIOUX, Roland Gohlke, Christian Grente, Guillevic, Victor Haim, Gaspard Hons, Georges-Gabriel Hostinguem Anise Koltz, Henri Meschonnic, Claude Mouchard, Claude Pujade-Renaud, Jean Rousselot, Robert Sabatier, Sato Satoru, Nicolas Sylvain, Philippe Tancelin, Andrew Vicari, John Williams, Daniel Zimmermann, Mohamed Hassen Zouzi-Chebbi.

Le CIVD est une association, loi 1901, sise à Paris 8. Elle est née en 1984 à la suite d’un festival interculturel, organisé dans le cadre d’un cours de français langue étrangère d’Annie COUËDEL, maître de conférences à Paris 8. Le CIVD a pour principal objectif de promouvoir les différentes cultures présentes à Paris 8 à travers l’expression artistique.

La photographie ci-dessous a été prise en 1993/94 lors de la remise du 1er prix du CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) de Paris 8, que la revue a remporté cette année-là.

Devant de gauche à droite : Béatrice BELARD (membre du CIVD) et Christophe FORGEOT (trésorier du CIVD, co-fondateur et co-animateur du Matin déboutonné). Derrière de gauche à droite : Gisèle GOUSSARD (membre du CIVD), Annie COUEDEL (fondatrice du CIVD), Mickaël ROUDAUT (président du CIVD), Myriam LEMONCHOIS (co-fondatrice et co-animatrice du Matin déboutonné) et Mina EL HASSOUNI (co-fondatrice et co-animatrice du Matin déboutonné).

Membre fondateur du Matin Déboutonné, Christophe Forgeot a plus qu’animé la revue, sans son activité peut-être n’aurait-elle jamais existé. Il fut très actif pour constituer et entretenir le réseau des lecteurs et en effectuant les résumés des publications des autres revues dans le chapitre “Nous avons aimé des revues”. Pour mieux connaître l’aventure du Matin déboutonné, lire son article extrait de Être de la revue (aux éditions Clapàs, en 2002) : ICI

Trois poèmes de René Barbier publiés dans Le Matin déboutonné :

La femme-printemps ; Ton rire grand aigle blanc ; Sans titre

….Et aussi deux dessins de René Barbier venus illustrer la revue